11h du mat, une bande de russes squattent des transats du Coconut Bar. Les filles ont hyper minces (je suis admirative devant leurs ventres plats), sexy bikinis et corps enduits de monoi. Les mecs quant à eux sont gras et rouges. Le moins gros écoute de la techno dans son Ipod et bat le rythme comme un fou. Il y a toujours un va et vient au sein du groupe. Se baigner, bronzer, changer de côté, mettre de la crème sur le dos tout rouge de Mr "Je mets pas de crème le premier jour de plage", prendre à boire et à manger... Et au milieu de tout ce remue ménage, un petit indien mange une crêpe au Nutella et sirote un Coca. Le petit qui mendiait s'est vu offrir ce petit déj par un des mannequins. Il a vraiment pris son temps. Et après avoir fini, il a enlevé son teeshirt et a couru jouer dans les vagues comme un p'tit fou !

Allongée sur mon paréo, plongée dans mon bouquin, une cinquantaine de vendeurs défilent : hello my friend ! Excuse me Ma'm... Nice skin, very white, you be careful... How are you ?? Want to look at my throw-on, nice colors... Want some jewellery ? very cheap..." La cinquante-et-unième m'aura ! Elle est magnifique avec de grands yeux noirs. Elle me dit que j'ai de la chance d'avoir une belle peau blanche et que je ressemble a une poupée Barbie... Elle s'assoit et fait la conversation. A 13 ans, elle doit subvenir aux besoins de toute sa famille et aurait appris l'anglais toute seule en bossant sur la plage auprès des touristes. Bébé Krishna sur mon sac porte la conversation sur la religion et elle m'explique que son prénom que j'ai oublié signifie 'Prier Dieu'. Après elle m'étale toute sa 'boutique' qu'elle trimballe dans son sac en disant que c'est sa famille qui fabrique ces bijoux alors que c'est exactement la même came que tu trouves partout a Goa. Je lui achète une chaine de cheville.

Après avoir peint le paysage de plage d'une terrasse de bar, je fais le portrait de la proprio de huttes de plage ou j'étais pendant ces 3 jours. Un peu plus tôt dans la journée, elle m'a montré comment se met un sari. Mrunali est une très belle femme, très souriante, qui revêt tous les jours un sari diffèrent des plus beaux et des plus colorés (rose, turquoise, rouge...). Elle aime bien mon dessin quoiqu'elle admet que le visage ne lui ressemble pas !

Le bus pour Hampi arrive avec 1 h de retard. Parmi les voyageurs qui attendent, une vache est plantée en plein milieu, couchée. On dirait qu'elle attend le bus.

Le trajet en bus n'est pas si horrible et surtout je ne suis pas malade. Par contre je n'ai pas bcp de place et du haut de ma couchette, du cote couloir, j'ai peur de tomber ! Une fois pas heure, le bus s'arrête et ca gueule. Un français pète une durite : "Itzeu Sleeper, putain !!!!! noteu shouting !!!!!" En gros j'ai du dormir 2 h.

Quand j'arrive à Hampi, je suis décalquée mais arrive quand même à dégoter une petite guest a un prix intéressant. Je retrouve ensuite Charlotte et Benoît qui sont la depuis la veille. Je bois un café avec eux, me fais une énorme pancake au Nutella/banane et pars me recoucher !