Cette fois il y a d'autres occidentaux. Il y a aussi des poules dans des boîtes. Quelques mètres après on s'arrête pendant une éternité pour prendre des gens qui viennent d'un autre bus. Un couple avec une énorme peluche ridicule (vue la chaleur) s'assoie a côté de moi de l'autre côté de l'allée. Devant moi est assis un couple avec un tout petit petit bébé. A côté de moi un ado tout gringalet et pas franchement à l'aise prend place. Ahlala il est à coté de la falang, dis donc ! Un de ses potes est dans l'allée avec les poules. Bref je suis bien contente d'avoir une place, j'ai quand même 9 h de route !

This time there are other Westerners. There are also chickens in boxes. A few meters later it stops for an eternity to pick up people from another bus. A couple with a huge cuddly toy - ridiculous (in view of the heat) sits next to me on the other side of the aisle. In front of me sits a couple with a tiny little baby. A gangly teenager, who seems a bit uneasy, sits beside me. Ahlala is right next to the Falanga, my word! One of his friends is in the aisle with the hens. Anyway I am glad to have a place, I still have nine hours of a journey!

waterfalls_laos.JPG

Le trajet est d'une lenteur absolue. En plus dès qu'on s'arrête il fait extrêmement chaud. Vers 1h on s'arrête à Savanaket, ville aux dinosaures, la moitié des touristes descendent. Nous autres on fait une pause. Le responsable de la logistique du bus me dit 2 h. J'entends qu'on a deux heures et je vérifie quand même a deux reprises car je veux pouvoir avoir le temps de manger à un des stands et peut-être d'aller faire un petit tour. 

Je mange ma soupe aux nouilles -pho- et bois une bière. Une seconde après l'avoir ouverte je me rends compte de mon erreur. Bière = pipi et pipi en voyage en bus local = problématique ! Deux types a cote de moi me demandent d'où je viens. Eux ils viennent de Chine alors ça sert pas à grand chose que je leur sors mon micro répertoire de laotien. Ils viennent de Shanghai et je rencontrerai le jour suivant un autre shanghaien, décidément. Je leur montre fièrement mon Visa chinois lorsque Mr logistique du bus vient me dire qu'on part. En fait on partait pas dans 2h mais à 2 h !

The ride is incredibly slow. In addition once we stop it is extremely hot. We stops at around 1am at Savanaket, the town of dinosaurs and half of the tourists get off. The rest of us have a break. The logistics manager of the bus says 2 hours to me, by that I understand we have two hours andbut I still check on two occasions because I want to have time to eat at one of the stands and maybe go for a stroll.

I eat my pho noodle soup-and-drink a beer. A second after opening it I realize my mistake. Beer equals pee pee and that when travelling on a local bus means problems! Two guys next to me ask me where I come from. They're from China so there's no point in showing off my limited range or Lao. They come from Shanghai and the following day I will meet another person from Shanghai, funny! I proudly show them my Chinese Visa when Mr logistics of the bus comes to tell me we're leaving. In fact we were leaving in 2 hours, not at 2 am!

Un nouveau blanc bec a pris place dans le bus. C'est James et je vais passer les futurs 72 h avec lui. Cet anglais de 24 ans arrive à la fin d'un voyage de 15 mois autour du monde et est au premier quart de la lecture de Shantaram - j'en suis au 3/4. Bref on ne se parlera qu'à l'arrivée. En attendant j'ai un nouveau voisin au polo rose fluo - cibua - et qui n'a pas l'air plus à l'aise que celui d'avant. Son scooter est monté sur le toit du bus avec les 3 autres bécanes. 

Une heure ou deux plus tard on fait une pause pipi. La moitié des voyageurs descendent et vont se cacher derrière les buissons pour pisser. J'hésite un long moment vraiment trop long et me dit que c'est trop tard et qu'en fait je n'en ai pas tant besoin. Mais en fait j'ai largement le temps car on est en train de charger le bus avec des tonnes et des tonnes de piments. Un pipi et des chilis plus tard, on est reparti !

Another white person gets onto the bus. It's James and I will spend the next 72 hours with him. This 24 year old Englishman nearing the end of a 15-month journey around the globe and has got a quarter of the way through the novel- Shantaram - of which I'm 3 quarters of the way through. In fact it's only at the end of the journey that we speak to each other. In the meantime I have a new neighbour in a bright pink polo - CIBU - and who does not look more comfortable than the person before. His scooter has been put on the roof of the bus with 3 other bikes.

An hour or two later we stop to go to the toilet. Half of the passengers get off and go hide behind the bushes to pee. I hesitate a long time, far too long and tell myself that it is too late and that I don't really need to go. But in fact I have plenty of time because they are loading the bus with tons and tons of chillies. So a wee and lots of chillies later, we're off!

Hormis les longues pauses c'est un bus plutôt calme - on a juste eu un film de samouraïs en japonais - pas de pop thai à tue tête. Mr logistique est appelé à la rescousse pour dégager un arbre qui est abattu en travers de la route mais sinon c'est un voyage sans encombres. 

On arrive à Pakse juste quand je commence à m'ennuyer vraiment, vers 19 h. Avec les 3 backpackers du bus on négocie un tuktuk pour le centre ville, puis avec James on se trouve une chambre pas chère à deux lits, un stiky-rice-papaya salad-fried chicken, une Beerlao et au lit !

Apart from the long pauses it's quite calm on the bus - we just had a Japanese samurai film - no Thai pop blaring. Mr logistics is called into action to clear a tree from our path that had been felled and left across the road but otherwise the journey goes by without incident.

We arrive in Pakse just when I start to get really bored, around 7 pm. With the 3 backpackers from the bus we negotiate a tuktuk to the city center, then with James we find acheap room with two beds, a Sticky-rice-papaya salad, fried chicken, a Beerlao and to bed!