Quand Ellyse ne travaille pas, elle joue dans un orchestre de musique traditionnelle chinoise avec des étudiants a la fac, étudiants qu'elle appelle les kids. Nous sommes a côté de "la meilleure université de Shanghai", ainsi que du campus international, donc je ne suis pas du tout la seule étrangère.  Ellyse est pleine de bons plans et de conseils pour mon itinéraire en Chine. Elle connait très bien son pays d'adoption dans lequel elle vit depuis 8 ans. Elle vient de Singapour. Pour midi elle m'emmène manger son plat préféré : poêlée de grenouilles à l'ail et au piment.  C'est la deuxième fois que je mange de la grenouille et j'aime bien raconter que la seule fois était certes a Paris mais dans un restau thai ! Le plat a l'air super bon mais je suis vite désenchantée devant l'immense tâche de "désossage". 

Le lendemain au parc du People's Square, je verrai une petite grenouille bien en vie en train de chanter au milieu d'un étang tapissé de nénuphars. 

mardi 17 Mai

Quand je reviens a Shanghai quelques jours après, je suis de nouveau la bienvenue chez Ellyse chez qui j'ai laissé mon gros sac. Ce soir là elle joue avec l'orchestre de la fac et un orchestre venu de Malaisie. Elle a posté un "évent" sur Couchsurfing et nous sommes une petite dizaine d'étrangers a venir la voir jouer. Il y a un français qui vit ici depuis Septembre pour apprendrez le chinois, un suisse allemand garçon au pair, un espagnol, un indien, une japonaise... La musique est très belle. J'avais peur que la musique traditionnelle chinoise soit dure d'accès. Mais la plus vieille des compos remonte aux années 50, donc pê que cette modernité fait que c'est largement audible et plaisant pour mes oreilles d'occidentale du 21e siècle. En fait je pensais que la musique tradi chinoise était comme leur opéra, qui me parait obscur...

Après le concert, le mari de la prof de musique invite tous les musiciens au restaurant. Comme je suis avec Ellyse, je suis conviée aussi. On est donc une trentaine a envahir un restau à la déco tout droit sortit d'Alice au Pays Des Merveilles. Les plats s'enchaînent les uns après les autres. Grenouilles, curry, tarte au mais soufflé, aubergines grillées, cake de tofu, chou chinois et bœuf, poulet au piment +++.... C'est un truc de dingue !

Alors que les autres fois où je dormais chez Ellyse, je me levais assez tôt, cette fois-ci je veux dormir longtemps. Le problème c'est qu'après 6h30, Ellyse veut que je déguerpisse du salon pour ne pas que sa proprio qui vit là aussi me voit. C'est tordu, c'est Ellyse ! La solution proposée pour dormir plus longtemps est de dormir par terre dans la chambre d'Ellyse. Par terre à même le sol. Je n'ai aucun souvenir d'avoir déjà fait ça ! Dans mon sac de couchage je me mets donc au pied de son lit. (j'ai l'impression d'être un chien !) Heureusement que ce n'est que pour quelques heures et que pour cette fois-ci ! Cette limitation dans le couchage aurait pu me repousser de dormir chez Ellyse. Mais elle est d'une telle aide, d'une telle gentillesse et tellement facile à vivre avec que je suis restée. 

Pour mon dernier soir à Shanghai je suis allée au Karaoké avec des couchsurfers. Dans un quartier hyper moderne aux grattes ciel de fou, illuminées et animées, je me dirige vers l'énorme boule de disco qui comprend 7 étages de paradis du consommateur. Au 7e, le karaoké Hula he Di. Au téléphone j'avais compris Holliday. L'étage est quadrillé de petites allées longeant des petites salles carrées que les gens ont réservées pour passer la soirée à chanter entre amis. C'est un vrai labyrinthe. On m'indique naturellement le chemin vers le carré des étrangers. Quand j'entre, Constantino, l'Espagnol qui a organisé la soirée, est en train de chanter une chanson de Robbie Williams. Il chante HYPER bien, il n'y a pas d'alcool sur la table, je sais déjà que je ne chanterai pas !

Qu'est-ce-que c'est chiant le karaoké quand tu ne chantes pas ! Heureusement qu'il y a pas trop de chansons chinoises ni de soupe pop. Heureusement que la fille en face de moi - une sino américaine - chante hyper bien et a des goûts très éclectiques. Elle chante aussi bien les Black Eye Peas, Eminem que les Carpenters ! Et enfin heureusement que je suis assise a côté du personnage atypique de James. La quarantaine, australien, il vit à Shanghai depuis 6 ans où il écrit, réalise des films et travaille aussi comme porte-parole. Avec sa tenue classe, j'étais persuadée qu'il sortait du bureau, vue aussi qu'il y a beaucoup de businessmen ici. Non il s'est juste fait beau pour sortir. 

Son entrée en matière est de me dire où il a été en France. Aurillac, Montélimar, et autres patelins, que je ne connais pas ou juste de nom, ce qui forcément remet en cause mes origines ! James, qui a bcp voyagé, a écrit des livres de voyage. Ils ont un peu la forme d'un blog avec une histoire par lieu et quelques photos. En 2003 il a fait 5 continents, 13 pays en 400 jours. Il avait un billet tour du monde comme moi. Quand il est parti il a vendu sa maison, ceci lui a permis de toucher 10$ AUS par jour pendant le voyage et hormis le prix du billet, il n'a pas versé un centime de plus. Il est en train d'écrire un livre sur le voyage sans dépenser. Comment a-t-il fait ?? Il a survécu et voyager grâce au TROC !

Il m'a parlé d'un site où les gens s'inscrivent en proposant des services. Tu peux troquer quelque chose avec qn qui lui troquera avec une autre personne. Tes gestes et faveurs sont comptabilisés en points. James a troqué son talent d'orateur contre hébergement et nourriture ! Il proposait à des assos de leur faire de la pub, de parler pour eux aux journaux, aux radios... Et en échange d'être traité comme leur frère, leur ami. 

Puis on tend le micro à James qui chante Venus, du groupe hollandais les Shocking Blue d'une belle voix de crooner avec la sexy espagnole Marta à la robe panthère. 

"Well, I'm your Venus I'm your fire, at your desire Well, I'm your Venus I'm your fire, at your desire"