Mardi 6 sept, dernier jour à Mazunte. Je déjeune avec Julia l'Argentine et Marby l'Espagnole. "Me chilo"dit Julia qui apprecie le chili qu'elle a ajouté à ses pâtes. Elle est allée chercher les piments dans le jardin d'un ami. Pour nous rendre à la cuisine de l'hostal où reste Marby, on a du passer par le jardin transformé en marécage. L'eau arrive au-dessus le la cheville. Mazunte est comme un village fantôme. Les touristes se comptent avec les doigts d'une main. Même les deux filles qui sont là depuis quelques mois vont partir demain. Le ciel est gris, la mer houleuse, le village comme mort... les filles apprécient cette ambiance mystérieuse. Moi je suis contente de partir.