Je pose mes affaire à l'hostal Maria Chamula qui est dans l'andador (la rue piétonne) Miguel Hidalgo. Prends un petit dej "continental"sur la place du Zocalo. Nombreux enfants passent vendre des bracelets, colliers, ceintures de toutes les couleurs. Je lis dans mon guide qu'à cause d'une pauvreté grandissante dans les campagnes ainsi que de problèmes religieux, de nombreuses personnes ont migré récemment vers San Cris et se sont installés autour de la ville dans le périf tristement appelé "Ceinturon de la misère". Les indigènes qui vendent bijoux et tissus devant la Cathédrale et sur le Zocalo viennent de là. Ils ont été chassés de leurs communautés car ils se sont convertis au protestantisme.

sancris-touch__64_.JPG sancris-touch__64_.JPG

Il fait vraiment pas beau, du coup j'ai une première impression pas terrible de San Cris, étant donné que personne ne traîne dehors, la ville paraît vide et triste.

Dans ce coin de la ville (la rue Réal de Guadeloupe, très centrale et prisée) les maisons sont toutes blanches. Ça change de Oaxaca ! Isadora, à Mexico City après que je me sois exclamée sur une maison rose violette et jaune : "j'aimerais trop aller en Grèce pour voir les maisons toutes blanches.." En fait à San Cris, ils ont décidé de repeindre les maisons de cette rue avec une certaine harmonie... Européanisation ?

sancris-touch__2_.JPG sancris-touch__2_.JPG sancris-touch__20_.JPG maxico-df-touch-1__16_.JPG sancris-touch__20_.JPG sancris-touch__20_.JPG

Oh le joli nœud au-dessus de la porte d'entrée ! mais j'apprends plus tard que ça signifie que qn est mort dans la maisonnée...

Santa Guadalupe

sancris-touch__2_.JPG sancris-touch__2_.JPG sancris-touch__2_.JPG

En haut de la colline de l'église Santa Guadeloupe, je ne me rends pas compte que ça va être mon quartier dans les jours à venir. Un groupe de 5 blancs-becs font une incantation dos à l'église et face à la ville qui s'étend sous nos pieds. Des évangélistes ?

Peu après j'apprends qu'Amanda, à qui j'ai demandé si elle pouvait m'héberger, est prête à m'accueillir et qu'elle a beaucoup apprécier mon message, où je lui dis que j'aimerai voir ce qu'elle fait, car elle peint, dessine, apprend à tatouer, bref elle a l'air génial.

Deux petits tacos dé-li-cieux dans un resto corrida et je pars me coucher... dans le dortoir ou je suis seule avec une personne qui travaille là. Saison basse ! il fait trop froid.

sancris-touch__20_.JPG