yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG

La lancha nous attend pour traverser le rio Usumacinta. Dans le groupe, on est 15 Mexicains, 2 italiens et moi. Un des Mexicains ressemble à Michel Galabru.

Yaxchilan

Yaxchilan is an ancient Maya city located on the bank of the Usumacinta River in what is now the state of Chiapas, Mexico. In the Late Classic Period Yaxchilan was one of the most powerful Maya states along the course of the Usumacinta, with Piedras Negras as its major rival.

Au loin on entend des singes hurleurs... Je ne verrai que des papillons (mariposa), des chauve-souris (murciélago) et un écureuil (ardilla). Avant d'entrer sur le site, on commence tous à se couvrir de produit anti-moustique car on a tous été bien prévenu que les moustiques sont féroces ici ! Le guide nous rappelle alors que ce n'est pas non plus très cool pour l'environnement naturel d'utiliser trop de ces produits...

yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG

Photo prise par une gentille mamie.

yaxchilan__4__mx.JPG

Mariposa !

yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG

Bonampak

Bonampak is an ancient Maya archaeological site in the Mexican state of Chiapas. The site is approximately 30 km (20 miles) south of the larger site of Yaxchilan, under which Bonampak was a dependency, and the border with Guatemala. While the site is not overly impressive in terms of spatial or architectural size, it is well-known for a number of murals, most especially those located within Structure 1 (The Temple of the Murals). The construction of the site’s structures dates from the Early Classic period (c. AD 580 to 800).

yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG yaxchilan__4__mx.JPG

Le soir, je bois des coups avec Eraste, un des responsables du Mono Blanco, un groupe de françaises de Montpellier qui vient de regarder Le labyrinthe de Pan dans la salle ciné créée par Jordan le pote d'Eraste. L'ami de Carolina de Oaxaca, que j'ai retrouvé complétement par hasard ici, sympathise avec un groupe d'artistes/artisans de rue. Un rasta-espagnol-non-voyant est aussi de la partie. Il voyage seul avec son chien en Amérique Central depuis quelques temps. Une belle leçon sur ce qu'on sent et entend en voyage et pas seulement sur ce que l'on voit.