Jour 1: Zipline dans les arbres. Super cool mais comme d'hab trop short. Les guides ont tous une grosse boule de feuilles de coca et baking soda dans la bouche. Christian m'en propose. J'accepte, ça ma donnera pê un peu plus de pêche. Comparé à leurs compatriotes des hauts plateaux, Ils fument beaucoup (pour chasser les mauvais démons de la forêt soi disant). Christian me dit que les démons peuvent nous rendre plus moche que lui. Avec leur balle de golfe coincée dans une joue, on dirait une bande d'éléphant men. 

jared-madidi__1__bol.JPG jared-madidi__1__bol.JPG jared-madidi__1__bol.JPG

Après deux heures de lancha on arrive au campement principal. Des touristes partent, nous on arrive, on attend les instructions. Deux australiens ont fait quatre jours de "surviving" dans la jungle. Tu viens sans rien, juste une moustiquaire (thank god) et tu apprends à chercher ta nourriture, fabriquer ton habitat pour dormir, etc... Ça a l'air trop bien ! Du coup ils avaient super faim le premier jour. Ça me ferait du bien. Nous au contraire on ne manquera surtout pas de nourriture, mais alors vraiment pas. Ce sera toujours très bon, bien gras, et surprenant. 

madidi-jungle__20__bol.JPG

On fait un premier tour dans la jungle avec Jimmy. Arbres majestueux recouverts de lianes, palmiers marcheurs avec racines qui les font avancer pour trouver la lumière, arbres porcs-épics, arbres feu, quantité de plantes médicinales.... Quand tout à coup Jimmy entend des sangliers. "rrroh rrroh!", on avance en catimini, on écoute, on suit des empreintes, on est tout près quand éclate un grondement sourd, précipitation de pas, ronflements, agitation... J'imagine les sangliers nous chargeant mais au contraire ils nous fuient. Je me rends aussi compte que même si les sangliers me font penser à Obelix, j'ai dans ma tête l'image Walt Disney du cochon de la jungle...

madidi-jungle__120__bol.JPG

jared-madidi__2__bol.JPG madidi-jungle__4__bol.JPG madidi-jungle__4__bol.JPG madidi-jungle__31__bol.JPG madidi-jungle__12__bol.JPG