Avec Jimmy on part faire un petit tour. On boit de l'eau de la liane qui s'appelle Unio de Gato (ongle de chat) (c'est bon pour les reins), on découvre les feuilles que si tu les frottes ça fait une couleur violette. On va jusqu'à un petit lac pour pêcher le piranha, décidément je suis nulle, je pêche rien du tout. Jimmy en pêche un, Jared aussi. Ils sont petits et jaunes avec de belles dents bien pointues. Jared est le grand vainqueur de la pêche de ces deux jours, car son poisson du Rio Onde, en vaut bien 10. 

Quand on retour au campement le poisson est prêt. C'est un vrai délice. On y va avec les mains. Y a du citron pour assaisonner, Mmmmh ! Les os sont énormes, c'est vraiment une belle bête. Intérieurement je le remercie lui et le Rio de nous donner de la nourriture comme ça. 

jared-madidi__12__bol.JPG

Toute l'aprem on va marcher pour rentrer au campement principal. Et dieu que j'en ai marre ! Risa est un peu frustrée car on a presque pas vu d'animaux. Moi je suis plutôt résignée. L'endroit (un petit bout du parc exploité par toutes les agences) est tellement touristique que les animaux y traînent plus trop. Par contre j'ai un peu les boules quand un peu plus tard ils voient les sangliers sans moi. Je m'étais mise à trainer derrière (mal aux pieds et marre de speeder) pour la première fois en trois jours. Et paf! Ils voient les bestiaux et moi j'arrive après. Comme quoi je devais porter la poisse !

Une jolie chose qu'on verra tous en chemin sont deux œufs d'escargot de la jungle (ils sont grands et blancs, on dirait des coquillages). Les œufs sont petits et blancs cristallins, super fragiles, similaires a des perles. 

Quand on arrive, y a plus d'eau alors on restera sales. On fait de l'artisania avec des graines, du fil, des bouts d'os... Je suis un peu nulle à ça aussi mais arrive quand même à me faire un bracelet de graines (du fruit Savon de la Jungle) avant la tombée de la nuit. 

On mange une soupe de poisson suivie de popcorn. Trop drôle. Puis nous et les deux autres groupes qui sont là, on va tous autour du feu pour faire un rituel indigène. Alors c'est drôle car d'un coté il y a les guides, ils sont six beaux indigènes décorés de plumes d'aras, de dents de jaguar... Et de l'autre une ribambelle d'israéliens (10 en tout) et nous trois. Mogli fait un speech et on prend tous des feuilles de coca dans la bouche. Puis chacun à notre tour se lève, on va au milieux devant une bougie et on se dit ce que l'on souhaite à nous même, on dépose une feuille de coca dans la terre, on verse un peu d'alcool et on boit le reste. Une fois qu'on est tous passé, on nous met à chacun une feuille de coca sur le front, puis on retourne au centre où on nous purifie de fumée de tabac et on dépose la feuille de coca. Enfin c'est fini et on peut griller des shamallows, hahaha!

Les guides partent se coucher et je reste un petit moment à papoter avec Christian qui est très touchant. Il n'a été que trois ans à l'école, sait à peine lire et écrire. Il a appris beaucoup de choses sur les étrangers. Il me dit qu'il y a trois ans de ça, il avait peur de nous. On lui a raconté petit qu'on venait ici pour les tuer... Je pars me coucher. Quand les israéliens finissent leur petite fête et rentrent à leur tour, c'est le gros bordel. Aucun respect, alors qu'il y a trois personnes qui essaient de dormir. Je m'énerve et gueule : Will you shut up ?! Shut up girls (car les pires sont les girls) there are people who want to sleep !!! Je déteste faire ça. Je les déteste !

madidi-jungle__103__bol.JPG madidi-jungle__103__bol.JPG madidi-jungle__103__bol.JPG madidi-jungle__103__bol.JPG madidi-jungle__103__bol.JPG