25/12, Joyeux Noël ! Journée pluvieuse, je me rends au Terminal de Bus et attends plus d'1 heure le premier bus, celui pour passer la frontière. C'est mauvais signe... il est sensé y avoir des bus comme le dimanche mais on dirait que les chauffeurs ont décidé de rester au lit aujourd'hui ! Je sympathise avec un israélien d'une 40taine d'années qui retourne lui à son hôtel à Foz juste de l'autre coté de la frontière. Cet homme a une vie assez détonnante : après avoir bossé pendant quelques années à New Delhi en Inde pour une grande boîite il bosse maintenant au Texas. C'est un homme d'affaires en vacances. Et la il lui tarde vraiment de rentrer se coucher car il a enchainé une bringue toute la nuit avec la visite des Chutes d'Iguazu coté argentin. Le bus arrive enfin. A la frontière on valide les papiers, les visas et on se met à attendre le prochain bus. Je commence à m’inquiéter car j'ai un bus pour Florianopolis à 18h que je ne veux surtout pas rater et que l'heure tourne. Je dis à l’Israélien que si y a un taxi on pourrait le partager jusqu'à Foz. Un taxi se pointe 5mn après et on le prend d'assaut. L’Israélien paye la course et disparaît dans son hôtel alors que je suis en train de négocier les prix exorbitants que me demande le chauffeur de taco pour le Rodoviario Terminal de bus un jour de Noël.

Je suis donc pour de bon au Brésil ! Sur le bord de la route de grands échafaudages nus de panneaux publicitaires. Je dors quasiment tout le trajet qui fait dans les 15h.