rio-de-janeiro__25__br.JPG

La Dame Blanche

rio-de-janeiro__4__br.JPG

rio-de-janeiro__7c_.jpg

rio-de-janeiro__9__br.JPG

rio-de-janeiro__22__br.JPG

Le Petit Jésus

Le Corcovado dans un nuage

Comme il fait hyper beau, je décide de ne pas perdre de temps et d'aller aujourd'hui en haut du Corcovado - là ou se tient le fameux Jésus de Rio, pour voir la vue tant vantée sur la ville. Mais je m'y prends mal et n'arrive là-bas que peu avant Midi. On nous informe que pour pouvoir prendre le train il faudra revenir à 15h30. Sinon c'est marcher trois heures ou alors prendre une camionnette, mais je ne me suis pas du tout informée là-dessus. Je me dis bon, vue la météo de merde qui est en prévision, je ferai mieux de faire ça aujourd'hui. Je vais prendre mon ticket et aller faire un tour dans Downtown et revenir dans trois heures. Et c'est ce que je fais. Dans la queue trois étudiants argentins et leur copine brésilienne qui les emmène voir le Corcovado. Les pauvres hallucinent sur le prix. 16euros, c'est quasiment le même prix que pour monter en haut de la Tour Eiffel. Pour eux, c'est très très cher.

Tour dans Downtown improvisé. Quartier des finances. Je mange dans un buffet au poids. C'est le grand truc ici. Tu as de tout de tout de tout, tu te sers, et arrivé au bout du rail, on pèse ton assiette, ce qui détermine le prix. Un monsieur se signe avant d'attaquer son plat. Je me donne à cœur joie entre ma salade de concombres, un bout de pastèque, un œuf, du poulet grillé, une salade de pâtes...

rio-de-janeiro__28__br.JPG

Ensuite j'ai à peine le temps de me perdre un peu, de boire un café, d'admirer les vieilles bâtisses coloniales qui sont juxtaposées de manière bizarroïde à des espèces d'HLM gigantesques, de souffrir de la chaleur - il fait très très très lourd, mais je ne m’inquiète pas des nuages qui commencent à s'agglutiner au-dessus de nos têtes... que c'est l'heure de reprendre le bus. Rio est une très grande ville et d'ici au Corcovado y a une bonne demi heure. Arrivée là-bas j'ai un peu de temps à tuer. Je me pose dans un Boteco ( bar brésilien bonne franquette ), commande un Matte Leao et fais ce dessin :

dessin-bresil__1b_.JPG

Puis c'est l'heure de prendre le monte charge. Tout le monde est content, les gens se photographient, on passe par une jungle verdoyante avec vues sur favelas. Mais plus ça monte plus on est dans le gris et on voit plus rien. On croise une navette qui descend et une bonne femme nous montre un pouce vers le bas. Et moi je crois qu'elle rigole ! J'ai de l'espoir jusqu'au bout. Mais une fois en haut on a tous conscience qu'on est dans un bon gros nuage opaque ! Je mets 5mn à accuser le coup. La situation est quand même drôle.

rio-de-janeiro__34__br.JPG rio-de-janeiro__32__br.JPG

On voit quand même Jésus !

rio-de-janeiro__50__br.JPG rio-de-janeiro__40__br.JPG rio-de-janeiro__40__br.JPG

Les Chinois Gucci se font prendre en photo devant un ciel bleu :)

rio-de-janeiro__40__br.JPG

Le père et le fils portent le maillot de l’équipe de foot star de Rio de Janeiro.

Meeting couchsurfing

Et le soir nous allons à un CS meeting sur Copacabana boire des coups et parler avec tout un tas de gens. Russes, Américains, Canadiens, Vénézuéliens, Colombiens, Italiens, Français, Irlandais, Anglais se ramassent à la pelle. Il y a beaucoup beaucoup de couchsurfers à Rio !