Street-art et samba de janeiro

rio-de-janeiro__209_.JPG

Rio 13 Janvier

Quand j'arrive a Rio il fait une chaleur de plomb. entre 35 et 39 degres. Je trouve tant bien que mal l'adresse de ma nouvelle hote, Diana. Elle habite quartier Flamengo. Chez elle sont accrochées quelques une de ses toiles. Peintures a l'huile impressionnantes de musiciens, de nu, de joueur d'échec. Diana est programmeur free-lance mais doit encore finir la formation universitaire. A coté de ça elle peint et chante dans une chorale lyrique. De plus elle fait des illustrations pour les livres éducatifs de sa mère. Une hyper active ! Et une personne proche de moi. 

En fin d'aprem sa sœur Vanessa nous rejoint. Vanessa a passé 8 mois a Paris ou elle a etudié philo et arts plastiques. Cette petite bonne femme est aussi impressionnante. Sur Rio elle a fonde avec d'autres une asso artistico activiste. Elle étudie l'histoire de l'art et a peint de nombreux murs de la ville. Contrairement a Fabricio qui repeint les murs crados de Rio en blanc, Vanessa, elle, les décore de son imagination. A Saint Denis a Paris oú elle habitait, elle avait mené tout un projet de street art. Son site : http://www.vanessarosa-imagens.blogspot.com/p/les-tetes-de-saint-denis.html.

Grosse soirée samba. Apres Pedra do Sal, on va a Lapa dans un boteco a samba. Déborah et Ludo nous rejoignent. Déborah tente de me montrer les pas de samba. Puis on erre un peu dans la rue quand une formation de samba se met a jouer spontanément dans la rue. 

Discussion avec Vanessa sur la sécurité a Paris. Avec un pays en crise le risque de vols va augmenter. Les digicodes c du pipi de chat. Diana s'est faite voler dans son premier appart et soupçonne son voisin. Elle ne laisserait pas sa clé au portier.