Le lendemain on est passé par le méga carnaval de Bordeaux, il pleuvait mais la musique et les danseurs nous ont fait oublier ça. Tout la communauté afro de Bordeaux a fait trembler l'asphalte... et les petits bourgeois. Peter portait son masque de Cusco - où on s'est rencontré au Pérou - et faisait peur aux enfants, hahaha. De l'architecture Bordelaise je pense qu'il retiendra le Palais de Justice qui l'a bluffé. Puis on a embarqué sur le 56 pour Blanquefort, il m'a montré deux accords de ukulélé et a ouvert les yeux pour ne rien rater de la route... Peter est content d’être en Europe après 9 mois passés en Amérique du Sud. Il est content de retrouver la technologie.

IMG_2383.JPG

Mes parents nous ont reçu à coups de Prosecco - c'est un rituel- ma mère a percé le secret du ukulélé rose, on s'est assis, Peter a prononcé les mots "ingénierie mécanique "et "programmation" et mon père et lui sont partis dans un dialogue passionné sur les robots, les ordis et autres machines.... Qui aurait cru que le chevelu au grand sourire et au ukulélé rose qui débarque de Paris en stop, qui bosse sur un projet volontaire pendant 2 mois au Pérou, qui pratique la méditation, bref qui aurait cru que ce "hippie" est une bête en technologies modernes et qu'il allait devenir copain comme cochon avec mon vieux ??

Puis il y eut l’épisode Ceviche. Il tenait absolument à cuisiner ce plat typiquement péruvien. Mes parents entendant que c’était du poisson cru n’étaient pas si emballés. Et voilà qu'il leur a fait ce qui devenu la nouvelle entrée à la mode de la maisonnée ! Ma mère était ravie de voir quelqu'un s'affairer dans sa cuisine. Elle était également ravie de le voir se servir 3 fois de quiche. Peter a dit qu 'il n'oublierait jamais le confit de canard - qu'on mangea le premier soir alors que ma mère était embêtée car c’était juste sorti d'une boite de conserve. Et quand on a dit au revoir à Peter, mon père l'a déposé au péage de Libourne où on l'a pris dans les 5 minutes. Il partait pour Zurich et avait décidé de prendre la route la plus directe mais aussi la moins empruntée. Ça partait bien mais... il a mis 1 jour pour atteindre Brives... où il a pris un train pour Lyon.

Quelques temps plus tard mes parents ont pris un jeune couple d'auto stoppeurs, une Écossaise et un Allemand qui se rendaient au Maroc à pied pour une organisation caritative sponsorisée.

IMG_2389.JPG

Nouveau restaurant a la mode a Londres : le Ceviche